Oct 072016
 

Une réunion se tiendra le 26 octobre 2016 avec le Secours Populaire de l’Eure pour préparer la mission XXIV. Trois bénévoles s’apprêtent à partir début 2017.

Comme chaque année, une mission au Burkina Faso va permettre des avancées significatives. Cette fois, l’inauguration des fameux bâtiments en voûte nubienne dont on vous parle maintenant depuis bien 3 ans et la mise en place de l’unité artisanale.

Au delà de l’aspect festif, cette mission sera conjointe avec le Secours Populaire avec lequel nous collaborons pour lancer l’Unité de production artisanale de Kinsi. Il est nécessaire que les porteurs du projet soient présents sur le terrain pour s’assurer du bon déroulé du projet.

L’association les guidera et leur présentera le village. 20 ans d’actions associatives au village a permis de nombreuses avancées que nous serons heureux de présenter. Cela va leur permettre une intégration facilitée.

L’idée principale de cette mission est de ramener les preuves pour la Région du bon déroulé de notre projet. Nous devons par conséquent acheter et installer les appareils dès aujourd’hui pour que lors de notre venue nous puissions prendre des photos. Salif est encore une fois la pierre angulaire de notre projet. C’est lui qui se chargera de contacter les entreprises et contrôler l’installation des appareils.

Pour info, une demande de subvention nécessite que le porteur de projet s’engage pour une période. Nous avions choisi la période de janvier 2016 à janvier 2017 pour ce projet. Il est donc impératif de poser les bases de l’UPA dès aujourd’hui.

Après quelques difficultés à avoir accès au compte bancaire, nous pouvons enfin savoir l’argent dont on dispose pour acheter ce dont nous avons besoin. La région ne verse jamais la totalité de la subvention. Nous devons donc nous tourner vers le Secours Populaire pour qu’il avance une partie de l’argent. Ceci vous explique ce laps de temps assez long entre la fin du chantier et l’achat des appareils. Le trésorier de l’association devrait dans les jours qui viennent opérer les virements.

De toute façon, si nous prenons en compte la saison des pluies au Burkina Faso, la réalisation des bâtiments finis en juillet et la pose des finitions en cours de réalisation, nous ne pouvions pas aller beaucoup plus vite.

Le photovoltaïque reste une priorité bien que ce ne soit pas le poste de dépense le plus important. Il sera surement possible d’acheter le soude sac ou d’autres appareils.

Pour résumer, de nombreux points restent encore à mettre en place comme :

  • le style de paillasse pour confectionner la farine,
  • Les machines : soude sac, moulins,…
  • ustencils : bacs de stockage, balais,…
  • gestion des eaux
  • grilloirs
  • le germoir…

 

 

 Leave a Reply

(required)

(required)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.