La Farine Bamisa

 

Le développement du « Groupement de Fabrication Communautaire » de Farine infantile au sein du village de Kinsi s’est mis en place progressivement, à partir de 2008. Ce projet a connu de nombreux rebondissements entre 2008 et 2011, qu’il serait trop long de détailler ici.

Le projet « BAMISA » (Bouillie Amylasée Mil Soja Arachides), a été initié il y a 25 ans par un médecin français, le docteur François Laurent. Son objectif était de créer un aliment de prévention de la malnutrition infantile, conçu à bas coût à partir des céréales locales, et dont la recette serait simple à reproduire, en respectant des règles minimales d’hygiène.

Cet atelier de fabrication fonctionne bien depuis 2011 et finance son fonctionnement avec le bénéfice issu de la vente du beurre de Karité que nous reversons chaque année sur le compte en banque des femmes ; nous pouvons donc commencer à envisager la suite à donner, à savoir le développement d’un « maquis bébé » (distribution quotidienne de bouillie aux enfants de 0 à 24 mois, avec un suivi sanitaire des enfants par le dispensaire), mais aussi le financement d’un bâtiment plus adapté dans le cadre d’un partenariat avec le Secours Populaire de l’Eure.


Voici la présentation plus détaillée de cet aliment, proposée par le docteur Laurent sur le site web de son association (http://www.bamisagora.org) :

Le Projet BAMiSA est un projet de Santé Publique qui apour objectif de contribuer à la lutte contre la malnutrition des enfants et des adultes  dans les pays tropicaux, en particulier africains, en lien avec les structures de santé des pays.
Le Projet BAMiSA a pour ambition de promouvoir l’incorporation d’amylases aux bouillies à base de céréales, ceci afin d’en permettre la liquéfaction et éviter ainsi leur dilution à l’eau. Ce procédé de liquéfaction des bouillies par adjonction d’amylase à la bouillie épaisse et chaude permet d’atteindre, sans difficultés et sans dépendances extérieures, les recommandations de l’OMS : densité énergétique de l’ordre de 120 Kcal et faible viscosité (vitesse d’écoulement de 120 mm / 30s).
Dans un souci d’Education Nutritionnelle, l’usage d’amylases locales, en particulier de malt de céréale germée, est au centre du Projet BAMISA.
Le projet BAMiSA se concrétise par la fabrication d’une farine composée (céréale / légumineuses grasses) et de malt, conçues pour préparer des bouillies amylasées de haute valeur protéino-énergétique. La farine BAMiSA entre dans la catégorie des farines diététiques dites « aliments de complément à l’allaitement maternel destinés à la prise en charge thérapeutique et préventive de la malnutrition infantile ». La farine BAMISA se compose de produits cultivés localement (mil ou maïs, soja et arachide). Elle est fabriquée selon des procédés artisanaux.
Le projet BAMiSA s’appuie sur un réseau d’associations féminines locales qui développent des activités génératrices de revenus.

 

 Leave a Reply

(required)

(required)