Organiser les missions (logistique, …)

 
Enfin, la préparation des missions exige aussi un fort investissement. Non seulement pour la gestion « logistique » du voyage (réservation des billets, de l’hébergement, récupération des visas, achat des médicaments antipaludéens, …) mais également (voire même surtout !) pour la préparation des actions qui seront menées sur place.
Ainsi, la prise de contacts préalables avec les partenaires et entrepreneurs avec lesquels nous travaillons, l’obtention de devis, les nouvelles du village, le suivi des actualités du pays, … sont autant d’étapes indispensables, mais complexes à mener du fait de l’éloignement. Cela demande donc du temps, car les contacts se font essentiellement par mail, et les délais de réponse peuvent parfois être très longs.

 Leave a Reply

(required)

(required)