Août 212017
 

Après la construction des 5 bâtiments marquant une phase importante dans la réalisation de l’UPA Bamisa, une autre phase vient d’être achevée : l’installation du tout nouveau moulin spécialement dédié à la famine Bamisa. 

Celui-ci se compose d’un moteur, d’un tuyau d’échappement, d’un entonnoir pour mettre les grains et de deux barriques métalliques. Ces barriques sont des réservoirs d’eau froide pour refroidir le moteur. Nous avions déjà financé ce type de barrique pour l’ancien moulin lors de la mission XXII.

L’Unité de production artisanale peut produire de la farine BAMISA. Nous savions que l’unité servait déjà aux villageois, notamment grâce à l’apport de l’électricité et de la lumière. Mais pour la production de la farine en elle-même, il fallait moudre depuis l’ancien moulin, situé loin des 5 bâtiments.

Le village se dote donc de deux moulins, l’un servant à la production de farine classique, installé dans le petit bâtiment en voûte nubienne, et l’autre uniquement dédié à la farine pour enfant dans le bâtiment annexe des 5 bâtiments.

Autre information, les graines de soja devant être plantées à la saison des pluies ont pu être livrées il y a 15 jours grâce au virement d’Eric et à la réactivité de Salif. Les villageois ont pu bénéficier des bonnes pluies de cette saison assez intense en précipitation. Finalement, il semble que la culture du soja ne soit pas aussi exigeante que nous le pensions. Les villageois doivent pouvoir le cultiver sans formation spécifique.

Nous pouvons estimer que ce projet est rentré dans sa phase terminale. Seuls quelques ustensiles pourront être financés plutard pour faciliter la production.

C’est aussi une démarche de l’association que d’aller doucement et laisser les villageois s’approprier l’outil proposé. Le but est qu’ils puissent produire mais aussi s’auto-financer pour améliorer par leur propre moyen l’Unité de Production. 

Voici quelques photos de la livraison du moteur.