Oct 202015
 
  1. Historique

Après la mission XXII en septembre 2013, nous avions déjà récolté un certains nombre de devis nécessaires à la mise en place du dossier de demande de subvention à la Région pour la construction de l’Unité de Production de la Farine Bamisa.

Projet soutenu par le Secours Populaire de l'Eure

Servira à produire la farine pour enfants bamisa

A cette époque, nous n’avions pas encore envisagé l’intégration du Secours Populaire dans cette demande.
Si les estimations de prix récoltées en 2013 tendaient à nous faire penser que le projet était réalisable, d’autres demandes de devis devaient être faites pour s’assurer de notre capacité à monter un dossier de cette ampleur.
Les villageois avaient été consultés et avaient montré leur motivation, notamment suite à la réalisation du premier bâtiment en voûte nubienne.

2. Le premier batiment : Pour le moulin

Le premier bâtiment a été créé grâce à des donateurs et à l’aide des villageois en 2014. Il a servi à remplacer l’ancien bâtiment du moulin à mil.

Bâtiment construit au Burkina Faso pour accueillir le moulin à mil du village de KinsiBatiment du moulin à mil
Ce premier bâtiment a donc été entièrement auto-financé grâce à la vente d’artisanat du village artisanal de Salif.
Mais nous savions que pour créer une Unité de Production, il nous faut plusieurs bâtiments, plus grands et mieux organisés. Les devis montraient que seul l’implication d’un organisme tiers pouvaient assurer la réalisation d’un projet comme celui-là jusqu’à son terme.

3. Les partenaires : le secours populaire de l’Eure

Pour ce faire, nous nous sommes rapprochés du Secours Populaire pour qu’ils portent ce projet. Plus solides et mieux organisés, ils savent monter ce genre de dossier. On a pu ainsi, à plusieurs mains, monter le dossier de demande de subvention à la Région.
Nous avons pu avoir la subvention désirée (ou presque) et maintenant après ces longues années de préparation, nous sommes fières de retourner au Burkina Faso pour lancer ce projet avec tous les villageois.
La prochaine mission aura lieu en Janvier-fevrier 2016, comme dit dans la demande de subvention.
Il sera question de revoir les partenaires et de lancer le projet de façon concrète cette fois, avec les villageois et de discuter avec eux de comment ils s’organiseront autour de ce projet.